Cultiver les légumes primeurs sous serre

Cultiver les légumes primeurs sous serre

Les légumes primeurs sont de plus en plus tendance, on les retrouve de plus en plus sur les marchés mais aussi dans les enseignes de grande distribution. Souvent, les prix sont prohibitifs pour des légumes qui ont subi de nombreux traitements chimiques. Le mieux est donc de les cultiver, à la maison, sous abri. Une serre est idéale pour améliorer les capacités et les rendements de son potager : on peut commencer à cultiver bien avant et finir bien plus tard que les autres jardiniers qui en sont dépourvus. Les légumes primeurs en sont le parfait exemple : vous allez pouvoir profiter de ces légumes riches en nutriments dès le début du printemps. 

 

Les légumes primeurs, c’est quoi ?

Ce sont des légumes cueillis avant qu’ils ne soient arrivés à totale maturité. Les légumes primeurs sont tendres, ils ont une peau très fine et sont riches en eau. Le temps de culture est très court : après avoir été installés en Janvier ou Février, on pourra les récolter de Mars à Avril, et au plus tard jusque mi-mai. On pourra donc les remplacer par des cultures traditionnelles.  Les légumes primeurs ne peuvent être cultivés que sous abri : sous voile de forçage, sous tunnel, sur couche chaude (technique énormément utilisée au XIVe siècle permettant de cultiver plus tôt en profitant de la chaleur émise par le fumier de cheval) ou bien mieux : sous serre.

En effet, c’est la serre qui offrira à vos légumes primeurs les meilleures conditions pour un bon développement : ils seront protégés du froid, auront une bonne aération, et ils pourront profiter d’un maximum de lumière. De plus, la serre est la seule solution durable : elle ne se déchire pas et ne risque pas de s’envoler, créant alors des risques de pollutions à l’instar des voiles de forçage ou des plastiques pour tunnel. De plus, une serre permet de cultiver 15 jours avant la culture en tunnel : ça paraît peu mais c’est très important pour optimiser au maximum le rendement de son potager. 

Tous les légumes ne peuvent pas être cultivés en primeur, ils doivent réunir des conditions telles que la possibilité de grandir avec une lumière limitée : en effet les journées d’hiver sont très courtes vis-à-vis de celles en été. Ils doivent aussi pouvoir grandir relativement vite. Malgré ce point de vigilance, il existe de très nombreuses variétés dont on peut profiter tôt. 
N’hésitez pas à déguster vos légumes primeurs crus, ou cuit à la vapeur pour garder un maximum de vitamines. 

Comment réussir la culture de légumes primeurs ?

Afin d’accélérer la germination de vos graines de légumes, faites-les tremper dans de l’eau 24h avant de les semer. Désherbez votre sol, et faites un apport en compost. L’apport en compost doit être plus important qu’en extérieur. On peut aller jusqu’à 100L/m² : un sol sous abris a tendance à s’appauvrir beaucoup plus vite, sauf si on utilise en permanence une épaisse couche de paillage. Il est préférable d’éviter d’utiliser du fumier. Semez puis recouvrez vos graines de terreau. Vous pouvez également planter des légumes primeurs en pots ou en terrine de tailles adaptées afin d’optimiser l’espace et ceci permettra également d’éviter que les légumes aient à pousser dans une terre froide. 

Il est très important de veiller à les arroser régulièrement, sans trop exagérer.  Veillez à bien ouvrir les aérations de votre serre : il ne faut pas qu’il y est trop de condensation : celle-ci pourrait générer des maladies. De plus, les très belles journées, la chaleur pourrait brûler les feuilles des jeunes plantes, l’aération est donc primordiale. Si vous vivez dans une région très froide, n’hésitez pas à ajouter un tunnel au-dessus de vos plantations dans votre serre pour optimiser encore davantage les températures auprès de la plante. 

Quelles variétés de légumes primeurs planter ?

Il existe de nombreux légumes que l’on peut cultiver en primeur : 

  • les carottes : vous pourrez les récolter environ 60 jours après le semis. On privilégie les espèces courtes ou semi-longues telles que « marché de Paris », « Bellot », « Obtuse de Guérande », « de Luc », par exemple.
  • les navets : il faudra les semer en Janvier et attendre 90 jours avant de pouvoir les récolter. Privilégiez les variétés à forcer type « Boule de neige » ou « Navet Rave blanche Haute Loire » ou même « Milan Rouge » pour réussir à coup-sûr.
  • les petit-pois : la récolte aura lieu à partir d’avril pour ce légume riche en protéine et en vitamines. La variété « Douce Provence » sera idéale.
  • Les pommes de terre : on les appelle pommes de terre nouvelles et elles vous régaleront début Mai si vous les avez plantées en Janvier. Les variétés « Amandine », « Belle du Fontenay », « Noirmoutier », « Sirtema », « Claustar (avec un très bon rendement), ou la « Rosabelle » (avec une peau brune) sont parfaites pour la culture en primeur.
  • les radis : il est préférable d’attendre la mi-février pour mettre en culture les variétés les plus propices à la culture primeur : « Kiva » ou « Rose de Pâques ». Comptez 60 jours avant de pouvoir récolter.
  • les salades : les variétés à couper se prêtent particulièrement à la culture précoce comme la « merveille des quatre saisons », la « reine de Mai », la « batavia dorée de Printemps ».
  • les épinards : il faudra attendre la mi-février pour lancer les semis. L’idéal est de partir sur des espèces tels que l’épinard « d’été de rueil » ou « Viking ». La récolte pourra avoir lieu en Avril.
  • les petits oignons : ce sont des oignons blancs que l’on va cueillir avant leur plein développement : ils seront plus tendres et plus sucrés. La tige peut également être consommée, comme de la ciboulette, ou dans les soupes. L’oignon « blanc de Paris » est idéal pour cette méthode. On les sèmera en fin d’été, ou on les plante en Novembre, pour les récolter en Avril.

Et c’est tout ?

Non, cette liste n’est pas exhaustive : cependant de nombreux légumes peuvent prendre de l’avance mais ne seront pas forcément considérés comme primeurs : une serre vous permettra une récolte anticipée de nombreux légumes comme les courgettes ou les tomates par exemple (la serre permettra une récolte au printemps alors qu’on ne peut rien espérer récolter avant mi-juillet sinon), mais puisque nous souhaitons les cueillir à pleine maturité, on ne les considérera pas comme des légumes primeurs. 

N’hésitez pas à tester des variétés : chacune d’entre elle est adapté à un climat et à un sol en particulier. A vous de trouver les variétés les plus adaptées à vos conditions.  
Les catalogues de producteurs de semis vous donneront toutes les informations utiles pour optimiser l’usage de telle ou telle graine.  

Les fleurs, la clé du succès ? 

Pour réussir la culture de légumes précoces, vous avez besoin d’un allié de taille : les insectes pollinisateurs. En effet, ce sont ces insectes qui vont fertiliser vos plants pour obtenir de beaux légumes.  Pour les attirer, n’hésitez pas à mettre des fleurs dans votre serre : des pensées, des fleurs à bulbe, ou tout autres fleurs dont la floraison a lieu entre Février et Avril dans le cadre des cultures de légumes primeurs. Il faudra néanmoins penser à fleurir la serre toute l’année : outre l’intérêt d’attirer les insectes pollinisateurs, elles permettront aussi de prévenir l’arrivée de maladies : souvent ce sont elles qui commencent à être malades.

Elles pourront également être des plantes martyres : les pucerons ou les doryphores se régaleront d’œillet d’Inde plutôt que d’attaquer les cultures. C’est donc une solution indispensable pour assurer la culture de vos légumes, primeurs ou non.  

 

Écrit par Tom le Jardinier

Tom le Jardinier est né dans un chou. Depuis , il n’a presque plus jamais quitté le potager ou le jardin. Sur sa chaîne You Tube, sur Twitch, mais aussi sur son site internet et ses réseaux sociaux, il prodigue de nombreux conseils et astuces d’expert passionné pour vous aider à faire pousser fleurs et légumes au jardin, comme sur votre balcon ! Et puisqu’on va vite du potager à l’assiette, Tom propose chaque semaine des recettes avec des fruits et légumes de saison.
Vers le site web Plus de messages

Plus de nouvelles

Cultivez les tomates les plus juteuses dans votre propre serre ACD® Prestige

Une serre sans tomates, c'est comme un pub sans bière. Dans une serre, les conditions sont plus que parfaites pour cultiver soi-même les variétés les plus délicieuses.

Lire plus

LE RANGEMENT DE LA SERRE EN AUTOMNE - PARTIE 2

L'été est terminé et l'automne a commencé. Il est temps de nettoyer votre serre de loisirs et de vous préparer pour l'hiver. Dans deux blogs, je vais vous expliquer comment je range, nettoie et astique ma serre avant le début de l'hiver.

Lire plus

10 conseils pour créer un ACD® Prestige serre

Lire plus