L’epinard dans la serre

L’epinard dans la serre

Généralités.
L’épinard, originaire d’Asie centrale et de Perse, fut nommé jadis par les Arabes « Prince des légumes ». Il fut introduit en France au temps des croisades. Pendant la Renaissance, l’épinard était cultivé dans les jardins royaux. On dit que Louis XIV lui réservait une place privilégiée à sa table. On lui attribue quelques propriétés thérapeutiques en raison de sa richesse en fer et de sa grande teneur en vitamine A.
L’épinard fait partie de la famille des Chénopodiacées, au même titre que la betterave potagère et la bette à cardes. Il s’agit d’une plante annuelle cultivée comme telle ou plus souvent comme bisannuelle. Ses feuilles vertes, lisses ou gaufrées, sont disposées en rosette. Les fleurs se développent sur une hampe florale haute de 60 à 80 cm. En général, les plantes sont dioïques, les fleurs femelles et les fleurs mâles apparaissent sur des pieds différents. La pollinisation croisée est de règle et le transfert du pollen est assuré par lèvent (anémophile). On compte à peu près 100 graines au gramme. Leur faculté germinative peut aller jusqu’à 5 ou 7 ans. A noter qu’il existe deux types de graines : des lisses et des piquantes.
Ces dernières donneraient des plantes moins sensibles à la montée à graines.

 

Classification et variétés.
Normalement, l’épinard est une plante de jours longs, c’est-à-dire qu’il fleurit lorsque la durée des jours augmente. (A l’exception de certaines variétés, l’épinard est très sensible à la photopériode). Il n’est pas rare, en effet, que le semis d’avril et de mai montent à graines prématurément. La culture normale de l’épinard se tait donc en automne et tôt au printemps.
Cependant, grâce à des recherches, le maraîcher dispose actuellement de variétés adaptées aux jours courts de l’automne (culture normale) et aux jours longs de l’été.
Parmi les variétés de jours courts, dont on récolte les feuilles de l’automne au printemps, nous pouvons citer l’épinard Géant d’hiver, Virkade, Viking et de nombreux hybrides F1 (Samos F1, Andros F1, …). Seules certaines variétés permettent une récolte satisfaisante en été : Estivato, Caballero F1, Spencer,…


Exigences culturales.

L’épinard ne recherche pas un climat trop chaud il est donc bien adapté à nos régions. Pratiquement, il réussit mieux par temps frais et supporte mieux la gelée que beaucoup d’autres légumes. La résistance au froid est fonction de la variété, des températures de l’ordre de – 5° C n’ont pas d’effet défavorable sur cette culture (-7° C pour le Géant d’hiver). Il redoute la sécheresse qui le fait monter en graines. c’est donc un légume idéal de cultiver dans votre serre. Au niveau du sol,  l’épinard redoute aussi bien la sécheresse qu’une humidité persistante. On choisira donc un sol plus léger pour les cultures hivernales et un sol plus lourd pour les cultures estivales. Cette plante redoute les sols acides, le pH doit osciller entre 6,5 et 7,5 selon le type de sol.
Du point de vue de la fumure, l’épinard est une plante exigeante. Un apport de fumier de l’ordre de 800 à 1000 kg à l’are lui conviendra, Cet apport se fera bien avant le semis afin d’éviter la pourriture des racines. Pour les engrais chimiques, la formule de base pour foliacés peut être utilisée : 4 kg de sulfate d’ammoniaque, 6 kg de superphosphate et 4 kg de sulfate de potasse à l’are. Un apport ultérieur en nitrates peut s’avérer nécessaire si la végétation a du mal à démarrer.


Culture
.
On peut envisager 2 types de culture : la culture d’été et la culture d’automne-printemps. L’épinard est souvent utilisé en culture dérobée, c’est-à-dire, soit avant ou après une autre culture dite principale. Il peut en effet suivre des pommes de terre hâtives ou précéder des poireaux.
Pour une culture d’arrière-saison, les semis s’effectuent successivement du mois d’août au début octobre. Les premiers permettent deux récoltes en septembre et octobre tandis que les semis de septembre permettent une récolte au printemps. Une protection hivernale à l’aide de châssis permet des récoltes hivernales. La germination est souvent capricieuse, les arrosages lui sont favorables. On sème en lignes distantes de 15 à 30cm. Le sol est ensuite plombé et il n’est pas inutile de protéger vos semis des oiseaux indésirables.
Pour les récoltes de mai et de juin, le semis est effectué en mars, début avril. On pratique généralement quelques binages légers. On en profitera pour enfouir les ammonitrates.


Récolte.

La récolte débute lorsque la plante à 6-7 feuilles; elle se prolonge jusqu’à l’apparition de la hampe florale. Il faut récolter feuille à feuille en commençant par les plus développées.
La récolte aura lieu par temps sec; cela évite aux feuilles de devenir cassantes. Si vos récoltes sont importantes, la congélation de vos épinard s donne toute satisfaction.


Protection des cultures.

Des taches jaunâtres sur le feuillage sont dues au mildiou. Cette maladie survient dans des sols trop humides ou dans des semis trop denses. Pulvérisez avec des produits à base de captane ou de manèbe. Enfin, il existe de plus en plus de variétés résistantes à cette maladie fongique.

Les cultures estivales sont souvent attaquées par des pucerons qui déforment le feuillage. De plus, ces parasites apportent souvent des maladies virales incurables qui provoquent le jaunissement des feuilles. Des traitements à base de pyrèthre sont efficaces.
Après la récolte, il ne nous reste plus qu’à le consommer le plus rapidement possible. Un hachis à base d’épinard au beurre et relevé d’ail et d’échalote donnera satisfaction aux plus difficiles.

Plus de nouvelles

L'aubergine préférera la serre!

Les variétés modernes peuvent produire des fruits pesant parfois près de 2 kg. Communément dénommée "morelle comestible" l'aubergine possède une faible valeur nutritive. Elle est en effet pauvre en sels minéraux et en vitamines.

Lire plus

Le forçage du chicon dans les serres jardin

Pour pouvoir continuer la consommation des légumes hivernés dehors il faudra, en prévision des fortes gelées, accumuler entre les lignes une bonne couche de compost, de la paille ou des feuilles mortes couvertes de terre.

Lire plus

ACD®, depuis plus de 30 ans déjà, vivre à l’extérieur avec le confort de l’intérieur

ACD® a fêté l’année dernière son 30ème anniversaire, et en a profité pour rappeler l’évolution que notre entreprise a connue. Depuis son showroom trendy, jusqu’à son vaste réseau de distributeurs, etc...

Lire plus