L’automne dans la serre

L’automne dans la serre

Les premières gelées crient irrévocablement halte aux tomates, poivrons, piments, concombres et tous les autres légumes appréciant la chaleur et se trouvant encore dans votre serre. Si nous n’avez pas sorti les tomates plus tôt de la serre, c’est maintenant véritablement le moment. Exit les tomates, pour faire place à une nouvelle verdure, car en hiver et au printemps aussi, il y a beaucoup de choses à récolter ici. Ce serait vraiment dommage de déjà refermer la porte!

Tout commence par un grand ménage, je vais vous expliquer comment cela se passe, chez Madame Zsazsa!

Etape 1:

Retirez toutes les tomates et autres plantes du sol, secouez-les pour en faire tomber la terre et découpez-les en morceaux les plus petits possibles (la taille dépendra du temps que vous êtes prêt à y consacrer) que vous conduisez ensuite à la brouette vers le tas de compost.
Raclez la couche supérieure non décomposée en un tas que vous ajoutez également au compost. (S’il vous reste du temps, vous pouvez débuter un nouveau tas de compost par couches, à la façon lasagne, en intercalant du gazon tondu, si vous deviez encore en avoir en stock.) La couche située là-dessous est de la matière organique plus fine qui est pratiquement complètement compostée, idéale pour enrichir les lits de légumes à l’extérieur. Répartissez-la sur les lits où l’an prochain, vous planterez les choux, les plantes à feuilles et les espèces fruitières, et donnez-en aussi une portion supplémentaire aux choux de Savoie, choux cavaliers et choux de Bruxelles pour qu’ils affrontent le début de l’hiver bien nourris.

Ainsi, la serre est vide et le potager est nourri!

Etape 2:

Si comme moi, vous n’arrosez que peu, le sol dans la serre est plutôt sec, voire très sec. Avant de semer dans la serre, arrosez-la suffisamment. Suffisamment signifie ici beaucoup, beaucoup d’eau.
À l’extérieur, aux quatre coins de la serre, je recueille l’eau de pluie dans de grands fûts que je vide maintenant complètement dans la serre. Cet arrosage abondant permet aussi d’évacuer le sel qui peut s’accumuler dans le sol de la serre en l’absence de pluie.

Etape 3:

Quelques jours plus tard, lorsque l’eau s’est en grande partie déjà échappée dans le sol, j’aère celui-ci énergiquement à la fourche, ensuite, je dois encore égaliser le tout au râteau, et on peut enfin commencer! De la roquette, des feuilles de sénevé, des radis, de la laitue, des épinards, des petits pois, des fèves, de la coriandre, des navets, de l’aneth, de la mâche, du cerfeuil, de la claytone de Cuba, du cresson, …

Remplissez quelques seaux de terreau et semez-y des carottes, moins espacées que si vous semiez à l’extérieur, vous pourrez les récolter en mars ou en avril. Si vous avez été prévoyant, vous avez semé du persil, des choux-fleurs, des betteraves, du céleri chinois, du fenouil et de la laitue, et vous pouvez maintenant trouver une petite place à ces plantes. Mais vous pouvez également rentrer quelques plantes, emportez suffisamment de terre autour des plantes, et déménagez les bettes, le persil et le céleri chinois en direction de la serre. Les légumes à petites feuilles et autres germeront rapidement, mais marqueront un arrêt en cas d’hiver froid. À partir du moment où il fait un peu plus chaud au printemps, ils redémarrent, ce qui permet de les récolter rapidement dans la serre.

Si vous disposez de beaucoup de place, vous pouvez réserver une partie pour y semer des engrais verts comme p.ex. de la phacélie, du seigle ou de la bourrache.

Choisissez chaque année une partie différente pour semer ceux-ci, et au printemps, ajoutez les restes au tas de compost ou incorporez-les dans la terre à la bêche.

Écrit par Madame ZsaZsa

Bienvenue sur mon blog! Parce qu’écrire sur soi-même à la troisième personne du singulier est en réalité tellement agréable...
Vers le site web Plus de messages

D'autres textes de Madame ZsaZsa

La serre au printemps

Au début de l’année, on n’est sûr de rien, il peu geler, il peut dégeler et il y a également des journées où le printemps pointe déjà le bout de son nez.

Lire plus

La serre en mars

Quel plaisir de pénétrer dans la serre au cours de ce mois, et d’être accueilli par toute cette jeune vie qui y est omniprésente!

Lire plus

Purée de feuilles…

Une chose en amenant une autre...

Lire plus