La serre en mars

La serre en mars

Quel plaisir d’entrer dans la serre ce mois-ci et d’être accueilli par la jeune vie qui y est omniprésente. Des jeunes feuilles d’épinards, de la roquette, des feuilles de moutarde et de la mâche. Des pots et des jardinières remplis de pommes de terre, de carottes, de radis, de bettes, de betteraves et de navets et de nombreux pots de petits pois et fèves qui pourront être plantés dès que la terre aura séché à l’extérieur. Car même si certains jours on a l’impression qu’on y est déjà, la plupart des journées sont encore trop humides. Rien de tout cela dans la serre. Je continue à apporter des seaux d’eau pour procurer une humidité suffisante à toute cette jeune végétation. Et même si en journée, le moindre petit rayon de soleil offre des températures agréables, le soir, et certainement la nuit, il n’en reste plus grand chose. Encore beaucoup trop froid pour les fans de soleil comme les piments et tomates qui doivent encore toujours être semés à l’intérieur. Ces plantes ont besoin d’une température constante située entre 18 et 21°, même la nuit. En journée, ces plantes veulent aussi pouvoir profiter d’un petit rayon de soleil. Des endroits appropriés sont un appui de fenêtre d’une pièce lumineuse et chauffée, ou une petite armoire de culture chauffée ou une serre totalement chauffée, pour ceux qui voient les choses un peu plus en grand et qui ne s’inquiètent pas trop du gaspillage d’énergie. Mais il y a aussi une alternative respectueuse de l’environnement. Dans la serre, vous pouvez mettre en place un monticule de germination. Il s’agit d’un grand monticule de compostage contenant beaucoup de matériel très frais, puissant (fumier de cheval, gazon tondu, copeaux de bois frais, …) qui se met immédiatement à se décomposer, de quel fait beaucoup de chaleur est libérée. Aplanissez ce monticule sur le haut, posez-y un peu de carton ou autre matériau retenant bien la chaleur, et posez là-dessus les petits bacs de semis qui ont besoin de cette chaleur, de la lumière et de la chaleur en une seule opération, et peu de temps plus tard, nous aurons du compost en prime, lorsque le monticule se sera décomposé. Un tel monticule dégage pas mal de CO2, qui est absorbé par les jeunes plantes, qui poussent encore mieux de ce fait.

Mais il y a évidemment aussi un revers à la médaille, c’est tout un travail de mettre en place un tel monticule, et quand la température baisse trop, tout doit être retourné en ajoutant du matériau frais. Mais ne nous plaignons pas, c’est en même temps un abonnement gratuit pour la salle de sport et le sauna, un tel monticule, certaines personnes sont prêtes à payer cher pour cela.

Sans monticule de germination, il est également possible de semer tout un tas de légumes dans la serre, ceux-ci sont repris dans la liste ci-dessous. En attendant, veillez toujours à ce qu’il y ait une circulation de l’air suffisante, entrouvrez la porte par temps chaud ou ouvrez de temps en temps une fenêtre. Même si toute cette jeune végétation a besoin de suffisamment d’humidité pour germer, une serre trop humide cause rapidement des moisissures. Vous les avez probablement déjà rencontrées, ces petites touffes duveteuses à côté des semis. Prévenir vaut mieux que guérir, n’arrosez donc pas trop, utilisez des outils propres, assurez une bonne circulation de l’air entre les jeunes plantes, semez donc avec un espacement suffisant et pulvérisez toutes les deux ou trois semaines de la poudre minérale, ce qui aide à renforcer les parois des cellules et forme une barrière pour les spores de moisissures et les insectes.

Présemer à l’intérieur

Coquerelles, endives, artichauts (jusqu’à la fin de ce mois), aubergines, basilic, céleri vert, céleri rave (jusqu’à la mi-mars), choux-raves, poivrons, piments, persil, céleri en branches (jusqu’au milieu de ce mois), concombres de serre, ache des marais et tomates.

À semer en serre en mars

À présemer en petits pots

Artichauts, asperges, betteraves, choux-fleurs, colza, céleri en branches (jusqu’au milieu de ce mois) brocolis, petits pois, poireaux d’automne, céleri rave (jusqu’à la mi-mars), choux-raves, oignons, gourmands, choux rouges, choux pointus, laitues, choux de Savoie, choux de Bruxelles et choux blancs.

À semer en serre dans des jardinières

Toutes les petites feuilles et épices, betteraves, pousses de pois, oignons de printemps, radis, navets, laitues, bettes et carottes.

À semer en pleine terre dans la serre

Endives, betteraves, cerfeuil, chou-rave, coriandre, feuille de sénevé, radis, navets, roquette, laitues, épinards, ciboule, cresson, mâche et carottes.

Écrit par Madame ZsaZsa

Bienvenue sur mon blog! Parce qu’écrire sur soi-même à la troisième personne du singulier est en réalité tellement agréable...
Vers le site web Plus de messages

D'autres textes de Madame ZsaZsa

La serre au printemps

Au début de l’année, on n’est sûr de rien, il peu geler, il peut dégeler et il y a également des journées où le printemps pointe déjà le bout de son nez.

Lire plus

L’automne dans la serre

Les premières gelées crient irrévocablement halte aux tomates, poivrons, piments, concombres et tous les autres légumes appréciant la chaleur et se trouvant encore dans votre serre.

Lire plus

Purée de feuilles…

Une chose en amenant une autre...

Lire plus