La meilleure façon de traiter les tomates?

La meilleure façon de traiter les tomates?

Tomates

Une fois par semaine, je travaille dans la serre. De préférence, le matin, j’enlève les gourmands et je cueille les feuilles fanées ou qui enlèvent trop de lumière aux tomates.
En journée, il fait souvent trop chaud dans la serre, mais il y a une autre raison pour laquelle je préfère le faire en matinée. En effet, le matin, les plantes contiennent davantage d’humidité, de quel fait les gourmands et les feuilles se détachent plus facilement et il y a moins de risque de laisser de grandes plaies par lesquelles les moisissures ou autres maladies peuvent pénétrer.
En enlevant les feuilles, on permet à l’air de bien circuler le long des tomates, ce qui repousse les infections par des moisissures. Je tourne les plantes autour de leur corde ou spirale et elles peuvent à nouveau se passer de moi pendant une petite semaine. Après avoir enlevé les gourmands et les feuilles, il est préférable de pulvériser un peu de poudre minérale sur les plantes, ceci referme les plaies, renforce les plantes pour qu’elles résistent mieux aux maladies et parasites, et les minéraux superflus sont absorbés par les plantes via le sol et se retrouvent ainsi dans les fruits. Et ça, c’est bon pour nous!

Ce que je fais aussi une fois par semaine, c’est compléter l’épaisse couche de mulch au pied des plantes en y ajoutant de la nouvelle matière organique. Cela peut être tout simplement du gazon tondu, mais aussi des orties, de la consoude, du millefeuille ou des tiges et feuilles de toutes les autres grandes plantes présentes dans le potager.
Et quand je vide le poulailler, je rentre également dans la serre un peu de la paille ramassée. Toute cette matière assure un apport constant en éléments nutritifs et en humidité pour les tomates et autres légumes dans la serre. En effet, les micro-organismes présents dans le sol transforment tout ceci en nutriments, humus et humidité. Précisément sur mesure pour les légumes.

Continuez donc à compléter cette couche de mulch!

Un autre avantage de la couche de mulch est que tout au long de l’année, vous serez dans une grande mesure épargnés par les mauvaises herbes, le sol est en effet déjà recouvert, par conséquent, peu de graines de mauvaises herbes voient la lumière et peuvent germer. À l’automne, une grande partie de la couche de mulch est décomposée, je répartis alors cette couche décomposée sur les lits dans lesquels l’année suivante seront plantés les choux, les plantes à feuilles et les espèces fruitières. Je dépose les parties non décomposées sur le tas de compost.

Écrit par Madame ZsaZsa

Bienvenue sur mon blog! Parce qu’écrire sur soi-même à la troisième personne du singulier est en réalité tellement agréable...
Vers le site web Plus de messages

D'autres textes de Madame ZsaZsa

La serre au printemps

Au début de l’année, on n’est sûr de rien, il peu geler, il peut dégeler et il y a également des journées où le printemps pointe déjà le bout de son nez.

Lire plus

La serre en mars

Quel plaisir de pénétrer dans la serre au cours de ce mois, et d’être accueilli par toute cette jeune vie qui y est omniprésente!

Lire plus

L’automne dans la serre

Les premières gelées crient irrévocablement halte aux tomates, poivrons, piments, concombres et tous les autres légumes appréciant la chaleur et se trouvant encore dans votre serre.

Lire plus